grosse carotte... Vent léger à nul, belles éclaircies puis temps gris.

Spot Les Sables Blancs - France/Bretagne/Finistère (29)
VentSSE 0-6ndsVmax3.91nds
Distance3.7kmV5x10s--nds
Durée1h17m39sV500m3.45nds
FlotteurHi-Tech Blue Velvet 2002 (270x90, 163L)VHeure--nds
VoileNorth Sails Warp F 2009 (8,0m²)V10km--nds
AileronNorth Shore Maui Slalom 0000 (45cm)Alpha 500--nds

Grosse carotte... Vent léger à nul, belles éclaircies puis temps gris.


Les sites météo, bien que d'avis variables, annonçaient tous plus ou moins de vent pour la journée, et même si baston.fr donnait du vent dans tous les sens selon où on regardait en Bretagne, nous espérions tous un peu d'air pour sortir les voiles.


Après un passage sur la plage en fin de matinée, relevant au mieux 8 à 10nds de vent, je suis remonté déjeuner chez moi pour redescendre vers 13h. Le vent n'avait pas forci mais on apercevait en milieu de baie de petits moutons, signe que là-bas le vent était sans doute meilleur... Avec Nicolas, collègue planchiste de longue date, nous avons décidé d'y croire, j'ai sorti ma plus grosse planche et ma plus grosse voile et en avant!


En mode petite vitesse, je tente ma chance en me rapprochant du milieu de la baie, espérant y grapiller plus d'air qu'au bord et qui sait... planer? Nicolas, plus avisé fait demi-tour au bout de 500m, tandis que je m'entête... Au bout d'1,5km je renonce, s'il devait y avoir plus de vent, je l'aurais déjà trouvé, demi-tour je rentre et je remballe... à peine 17 minutes d'écoulées (ce qui fait déjà bien long pour parcourir 1,5km)


Sur le retour je sens que le vent a encore faibli et pire il met progressivement un peu d'Est dans son Sud, impossible de rejoindre la plage directement, plus ça va, plus je me dirige vers les falaises... Je suis donc obligé de tirer un contre-bord pour espérer atteindre la plage, et là y'a vraiment plus grand chose, parfois je suis à l'arrêt...


Une fois mon contre-bord estimé suffisant, virement de bord et début du long très long retour vers la plage, au bout de quelques minutes où je me demande si j'avance ou si je recule, je tente ma chance avec la méthode école de voile: voile posée sur l'arrière de la planche, à genou à l'avant et on rame avec les mains... bon ça fonctionne avec une mini-voile d'école, pas avec 8m² d'ancre flottante, je fais du surplace et en prime l'eau me gèle les mains.


Je relève la voile et j'utilise la seule technique qui marche, je pompe, tel le shaddock moyen, avec ma voile, tout en essayant de pas perdre l'équilibre avec le jeu de la houle et de ses rebonds sur la falaise. Petit à petit je me rapproche de la plage, quelques grossièretés à l'attention du vent histoire de se réchauffer et d'oublier qu'à chaque fois que je regarde les maisons sur la falaise, j'ai la désagréable impression de voir toujours les mêmes au même endroit.


Finalement, après beaucoup de patience et pas vraiment de choix, je finis par toucher terre juste avant le début de la falaise et je peux sortir de l'eau. A ce moment je me rends compte que le canoë blanc que j'avais vu partir de la plage au loin était en fait occupé par Nicolas et Paul qui venaient à ma rescousse, armés d'un bout pour me remorquer, merci les gars c'est vraiment sympa! En plus la pagaie de Nicolas était constitué d'une pelle de balayette scotchée sur un manche à balai! ^^


En bref pas une session mémorable côté performances véliplanchiques mais une belle tentative de sauvetage, surtout vu la stabilité précaire du canoë... Encore merci de vous être mouillés pour moi ;-).


Au bilan, 56 minutes pour réussir à revenir au bord,20110105-sauvetage-canoe-sables-blancs-concarneau.jpg" alt="Les sauveteurs du jour embarquent" width="800" height="535">

Tracé de la session
Carte de la session du 2011-01-05

Windsurf, SUP, Kayak, VTT, Ski…