temps gris, vent très faible 2-7nds! SUP race en baie de Concarneau.

Spot Les Sables Blancs - France/Bretagne/Finistère (29)
Vmax6.13km/hV5x10s--nds
Distance7.3kmV500m3.86nds
Durée1h19m07s

Temps gris, vent très faible 2-7nds! SUP race en baie de Concarneau.


Temps gris et peu engageant, motivation pas hyper top, allez changeons du Moros, un coup en baie.


Vu l'orientation du vent (SE), je vise le Cochon depuis les Sables Blancs. Sur la plage je crois un (fou) véliplanchiste, avec une vieille Bic Rock'n'Roll avec les fixations de straps en barrettes, un aileron à fenêtre et une voile "Matos" d'époque, y'a pas un pouce d'air ou presque... Mais bon motivé et ce sont des conditions paisibles pour débuter.


Sur ma route je croise 3 Hobie Cat qui font des ronds dans l'eau autour de toutes petites bouées boudin et j'arrive au Cochon.


Après la balise, je vois un espèce de bout de bois qui flotte devant moi, puis je me rapproche et non c'est un coussin en skaï, finalement lorsque l'OFNI est juste à mes côtés, je me rends compte que c'est une malette d'ordinateur portable! Je la ramasse, sans espérer y trouver un ordi (ça flotte moins bien et ça marche moyennement après un séjour prolongé dans l'eau de mer), plus pour ne pas laisser ce déchet vagabonder sur l'eau. Elle est couverte d'algues brunes, ça doit faire un moment qu'elle dérive. Je lui fais les poches, des fois qu'elle soit remplie de billets de 100€ ou de drogue ^^. Mais rien, toutes les poches sont vides, piètre fortune de mer. Je repars vers la balise cardinale ouest Le Petit Taro, qui se situe au sud-est du Cochon, en face de la pointe du Cabellou.


Je n'ai pas fait 50m que je tombe sur un autre OFNI: un vieux tube de ketchup, décoloré par le soleil, je ramasse, au moins la pochette d'ordi se révèle utile.


Je repars, 100m plus loin une bouteille d'eau minérale, allez hop!


Plus loin, j'aperçois encore un truc qui flotte, couleur entre le jaune et le rose saumon, un rouleau de carton? un bout de bois? Etrange tout de même ça semble profilé et non tubulaire, en me rapprochant je trouve un petit dauphin déjà bien entamé par les mouettes, plus de peau, juste la chair, le rostre est visible presque jusqu'au crâne, la queue a disparu, les ailerons aussi, miam...


Je continue ma route sans le ramasser celui-là, et j'aperçois encore un truc qui flotte plus loin! Ah non pas encore un dauphin mort? Je me rapproche et je tombe sur un oreiller, mais bizarrement il est plein d'eau, comme gonflé à l'eau, il n'y a pas de rembourrage dedans, comme un matelas à eau. J'embarque la bête qui pèse bien 20kg, je pensais qu'il se viderait ou s'épongerait une fois hors d'eau mais non. Je repars avec mon SUP transformé en barge à détritus.


Demi-tour autour du Petit Taro et retour, je croise la vedette de la Gendarmerie Maritime, mais pas de fortune de mer valable à leur montrer, direction les Sables Blancs.


Je ramasse encore une bouteille d'eau, des barquettes de paquet de gateau (genre petit écolier) et un bout de mousse qui sert à caler les objets dans les cartons.


J'ai bien mérité le surnom que nous donne "affectueusement" certains surfers: "balayeur d'océan".


De retour aux Sables, je gère le léger shore-break qui s'est formé et je débarque ma pêche "miraculeuse", jamais vu autant de merdes dans l'eau, et là concentrée entre le Cochon et le Petit Taro.

Tracé de la session
Carte de la session du 2011-02-22

Windsurf, SUP, Kayak, VTT, Ski…