SUP en baie de Concarneau, féerie sous les étoiles.

Spot Les Sables Blancs - France/Bretagne/Finistère (29)
Vmax5.05km/hV5x10s--nds
Distance6.2kmV500m4.29nds
Durée0h54m48s

SUP en baie de Concarneau, féerie sous les étoiles.


Encore une journée chargée aujourd'hui, finie avec une partie de bowling sympa, mais c'est que je n'avais pas encore fait ma session du jour... Mince, obligé de faire un coup de SUP de nuit... Pas de chance ^^.


Après les températures caniculaires de la journée (27° au mois d'avril... j'espère qu'on passera les 25 au mois d'août...), la nuit était extrèmement douce, j'ai quand même enfilé ma combinaison 3/2mm jambes longues, au cas où.


Mise à l'eau aux Sables Blancs, la marée est bien basse et la mer est très calme, le vent est nul, l'air très doux.


Côté ciel c'est magique, pas de lune, des étoiles partout, juste dommage que la pollution lumineuse due à la proximité de la ville ne permette pas un ciel plus profond, mais j'y vois bien assez pour une navigation aux étoiles, superbe.


Je glisse en douceur sur une eau laiteuse, il ne reste qu'un soupçon de houle pour me bercer, pas de clapot car pas de vent, et pas une ride sur l'eau, je vois les étoiles qui se reflètent tandis que je longe la plage vers le nord pour me glisser au pied des falaises.


Arrivé aux falaises, j'oblique vers le NO afin de les contourner et il se produit un phénomène que je n'avais jamais observé.

Sans lune, je ne distingue pas du tout les fonds, je glisse sur une eau noire comme la suie.

Là, une fois dos aux lumières de la ville qui rasent la surface de l'eau, je vois ma vague d'étrave se transformer en une écharpe d'argent qui scintille allumée par les lumières de la ville!

Mieux encore les remous de la pagaie s'allument aussi de mille éclats et lorsque je la sors de l'eau pour la replonger en avant de la planche, toutes les gouttes qui en tombent s'illuminent un bref instant comme autant de petits diamants, incroyable et féérique!!

Je reste béat devant ces phénomènes lumineux, on croirait l'eau électrisée et ma pagaie un baton à étincelles!

Les quelques gouttes qui tombent sur le pont de la planche scintillent elles aussi, ambiance disco sur fond de logo Nah Skwell, énorme! :D


Je reste en admiration devant ce ballet lumineux jusqu'après avoir contourné les falaises qui me masquent maintenant les lueurs de la ville et je continue ma route vers les entrées des anses de Saint Jean et de Saint Laurent. Chose vraiment surprenante à cette heure, la température ambiante est très douce et j'ai même lorsque le vent de terre parvient à se faire sentir, des brises chaudes qui arrivent sur moi, incroyable. J'ai bien chaud dans ma petite combi.


Je navigue en suivant l'étoile polaire ou vers la constellation de Cassiopée, la Grande Ourse perchée haut au dessus de ma tête, pas d'Orion en vue, il doit être perdu dans la brume de mer qui masque l'horizon Ouest.


En arrivant sur l'anse de Saint Laurent, l'écho d'une musique me parvient, sans doute en provenance du camping de Keranterec qui a eu le très mauvais goût de peupler une des rives de l'anse de Saint Laurent avec plein de mobil-homes moches, rasant une bonne partie des arbres. Les campeurs doivent avoir une très belle vue, par contre le paysage en prend un coup. La musique s'éteint avant que j'arrive au pied du camping, je me serais bien invité à la fête moi ^^


J'oblique à présent vers l'ouest car j'arrive dans une zone où il n'y a plus de fond, la petite houle résiduelle se lève ici, avec cette mer d'huile, j'ai l'impression d'évoluer sur des vagues de lait, j'en attrape quelques unes pour les surfer mais j'arrive vite à toucher le fond avec l'aileron alors je repars vers le large.


Là je m'arrête un moment, plus de bruit, plus de mouvement, j'admire la voûte étoilée, je profite du calme et de l'instant présent qui n'appartient qu'à moi et que personne ne pourra me prendre, seul le poumpoum du moteur d'un bateau de pêche, venant de très loin, vient me rappeler l'existence de la civilisation, je resterais bien là pour la nuit...


Tiens une lueur rouge intermittente au loin, difficile d'estimer sa distance avec cette mer d'huile, je me demande si les moullières qui sont en milieu de baie sont dotées de signaux lumineux ou si c'est une des Linuen (la bouée ou la balise), vu la direction ça n'est pas une latérale du chenal d'entrée dans le port, d'ailleurs je vois le signal vert du Cochon bien plus sur ma gauche, ça n'est pas non plus le feu rouge fixe du sémaphore de Beg Meil que je vois plus sur ma droite. Ma curiosité et ma recherche d'objectifs combinées me motivent pour mettre le cap sur cette lueur. Si c'est Linuen, je m'en apercevrai avant de l'atteindre, si j'arrive à la hauteur de la plage des Sables sans m'être très nettement rapproché, je bifurquerai pour le retour.


Et c'est finalement ce qui se produit et en vérifiant la carte marine ce matin, c'est en effet la bouée de Linuen qui a un feu rouge, ça aurait fait un peu long pour une session nocturne en ayant déjà fait une boucle vers le fond de baie et aussi un peu trop au large à cette heure avancée. En prime j'aurais fini ma session le 21, en même temps je pourrais faire une session à cheval sur 2 jours, du coup ça compte double, non? ^^


C'était vraiment une sortie à l'ambiance particulière, la combinaison forte chaleur + pétole complète + pas de lune et ciel dégagé laissant apparaitre les étoiles, additionné d'un peu de poudre magique pour faire scintiller ma vague d'étrave et mes coups de pagaie, mais c'est pas comme ça que je vais bronzer!

Tracé de la session
Carte de la session du 2011-04-20

Windsurf, SUP, Kayak, VTT, Ski…