SUP en baie de Concarneau. Conditions de rêve.

Spot Les Sables Blancs - France/Bretagne/Finistère (29)
Vmax5.06km/hV5x10s4.50nds
Distance8.1kmV500m4.30nds
Durée1h09m56s

SUP en baie de Concarneau. Conditions de rêve.


Bonne soirée samedi soir, réveil difficile dimanche matin à l'aube vers 12h30, et comatage en règle jusqu'à oula oui au moins... Pas profité du créneau de vent avec les collègues de 11h à 13h, du coup je choisis de me faire une petite sortie en SUP à la fraiche, le soir, une fois les grosses chaleurs passées (29° tout de même).


Bon choix car le vent disparait petit à petit et lorsque je mets à l'eau il ne reste plus grand chose, juste de quoi me rafraichir.


Il est 21h, le soleil est encore haut dans le ciel, il fait très bon, je suis en marcel et en short de surf, ça sent la bonne session!


Je me dirige contre le peu de vent qui reste, en longeant la côte vers l'entrée du port. Je zig-zague entre les cailloux, survolant les algues et faisant fuir les poissons. Sur la corniche les promeneurs du soir profitent de la douceur de l'air et du calme qui règne sur la baie. Les bateaux à moteur et jet-skis sont rentrés au port, reste quelques voiliers qui prolongent au maximum le WE, bien aidés par le vent qui baisse.


De passage devant l'entrée du port, je trace dans l'anse du Cabellou avant de longer la pointe rocheuse vers le Cochon, je suis sous le vent de la terre, l'eau est sans ride, il n'y a pas de houler, le soleil déjà plus bas sur l'horizon illumine les rochers qui émergent de l'eau, mon ombre se détache en noir sur fond de granit orangé par le soleil, je profite de ces instants presque seul au monde, j'essaye de ne pas faire de bruit avec la pagaie et je me glisse dans les passes entre les rochers, essayant d'éviter les zones trops encombrées d'algues.


Arrivé au fort du Cabellou, je profite d'une large passe pour obliquer en direction de Trévignon, je vais virer la balise du petit Taro avant de revenir sur mes pas direction le Cochon.


S'il restait un peu d'air lors de ma remontée vers l'anse de Kersoz, il n'y en a plus maintenant sur le chemin du retour, ou en tout cas plus assez pour le sentir en l'ayant dans le dos. Doucement je me glisse dans les groupes de rochers à gauche du chenal avant de revenir vers le Pladenn et de retrouver mon point de départ.


Je pose le pied sur le sable au moment où le soleil disparait derrière l'horizon, à 22h30, après une superbe balade dans des conditions royales, que du bonheur :)

Tracé de la session
Carte de la session du 2011-06-26

Windsurf, SUP, Kayak, VTT, Ski…